Publié le Catégories Glossaire

Greffage

Les arbres fruitiers présents dans un verger professionnel ne sont pas semés, contrairement à ce que l’on pourrait croire.  Ils sont produits  par un pépiniériste et replantés par l’arboriculteur.  Le greffage ne se limite pas aux arbres fruitiers : les rosiers par exemple sont greffés.  S’il y a différentes techniques de greffage, le principe reste le même : ‘coller’ une variété sur une autre.

La plupart des arbres fruitiers sont ainsi composés d’au moins deux végétaux  différents : le porte-greffe et la variété greffée.  Le porte-greffe sert de système racinaire pendant que la variété greffée produit un fruit dont les propriétés (goût, couleur, conservation, productivité) sont connues à l’avance.

Pour les pommes et les poires, le porte-greffe détermine avant tout la vigueur de l’arbre et par voie de conséquence, sa taille ainsi que sa rapidité à produire après plantation.  Au cours du XXème siècle, la sélection des portes-greffe a évolué vers des sujets de plus en plus faibles.  Le but ainsi recherché était double :

  • un arbre plus petit et donc dont les fruits sont plus faciles à cueillir (pas d’échelle);
  • une entrée en production plus rapide (deux à trois années au lieu de huit à dix).